Accueil du sitebannière
Accueil
Soutenez l'association en adhérant ! Votre adhésion est importante pour que l'association dispose du plus grand nombre d'adhérents possible et puisse faire entendre sa voix.

Le combat de Paysages de France est « une initiative forte et belle »

(Jack LANG, 19-09-2014, France Inter)

MPEG4 Audio - 2.7 Mo
France Inter 19-09-2014

À l’occasion de la parution de son livre Ouvrons les yeux ! La nouvelle bataille du patrimoine  [1] et de la Journée du patrimoine européen, Jack LANG était, le 19 septembre 2014, l’invité de l’émission « "La Bande originale" », sur France Inter.

JPEG - 132.9 ko
Salon Primevère, Lyon 2011
JPEG - 100 ko
Salon Naturissima 2009 (Grenoble)

Symptomatique et réjouissante coïncidence : l’un des slogans utilisés sur les stands de Paysages de France est...« Ouvrons les yeux ! »

JPEG - 244.4 ko
Prochaine action à Paris : 15 novembre 2014 à 15 H, place Cambronne

« On ne pourra faire bouger les choses que si les citoyens se soulèvent un peu »

Il est remarquable de constater que l’ancien ministre de la culture, actuellement directeur de l’Institut du monde arabe (IMA), non seulement dresse le même constat, extrêmement sévère, que Paysages de France depuis vingt ans, mais propose, comme Paysages de France, de ne surtout pas se contenter de dénoncer, mais d’agir : « On ne pourra pas faire bouger les choses si les citoyens ne se soulèvent pas un peu ».

Prochaine action : Paris, 15 novembre 2014 à 15 H, place Cambronne

C’est pourquoi, si Paysages de France agit surtout en justice (80 victoires judiciaires à ce jour, dont 65 condamnations de l’État à cause du refus de nombreux préfets d’appliquer le code de l’environnement), l’association organise régulièrement des actions symboliques de protestation. Pour dénoncer la complicité de fait de nombreux préfets avec les délinquants de l’environnement. Pour demander l’abrogation des mesures infâmes imposées par certains groupes de pression lors du Grenelle, mesures qui sont la cause directe de cette « horrible furonculose » (Philippe Val) qui dévore nos paysages jusque dans les parcs naturels régionaux.

« Une ire prophétique pour détruire et brûler ces panneaux honteux et leurs auteurs au milieu (Michel SERRES, de l’Académie française »)

Cet appel de Jack Lang au "soulèvement" des citoyens résonne étrangement lorsqu’on songe à ce que déclarait voici quelques années le philosophe et académicien MICHEL SERRES, dénonçant « l’abomination qui souille aujourd’hui les entrées de ville », « la marée hurlante des affiches les plus horribles » « qui vous inonde jusqu’à l’étouffement » « en lettres formes et couleurs d’une laideur et d’une agressivité terrifiantes ». Et concluant par cette phrase terrible : « Mais il aura fallu, aussi bien, que le public lui-même se soumette et ne fomente jamais de réunion ni ne forme de foule en proie à une ire prophétique pour détruire et brûler ces panneaux honteux et leurs auteurs au milieu. »

JPEG - 227.5 ko
Aubenas, ville porte du PNR des Monts-d’Ardèche : "une horrible furonculose"

« Une lèpre, une teigne, une vérole, une horrible furonculose, une peste qui dévore (la France) : les panneaux publicitaires » (Philippe Val)

Comment ne pas rapprocher également les propos de Jack Lang du terrible constat dressé, voici quelques années aussi, par PHILIPPE VAL, ancien directeur de France INTER ? Déjà, il écrivait :
« Ah ! Oui, qu’elle serait belle, la France, si elle n’était atteinte d’une maladie, un mildiou, une lèpre, une teigne, une vérole, une horrible furonculose, une peste qui la dévore : les panneaux publicitaires » (Allez-y, vous n’en reviendrez pas - Le Cherche Midi éditeur).

Paysage : espace de l’esprit

Dans un éditorial de juin 2005, le président de Paysages de France écrivait quant à lui :
« Un grand périodique anglais vient de prévenir ses lecteurs : la campagne française n’a plus guère à voir avec l’image idyllique qui prévalait voici quelques années encore. Éparpillement de l’habitat, zones d’activités commerciales aux allures de cloaques, bric à brac de bac acier en rangs serrés, mur de béton continu des côtes, coups de poing atroces des panneaux publicitaires et des enseignes géantes, artificialisation de l’espace par une multitude d’équipements jusque sur les crêtes des montagnes... Où, dans tout cela, est ce développement durable dont on nous rebat les oreilles ?

La vérité c’est que la France, comme beaucoup d’autres contrées dans le monde, est livrée à un développement dur, aveugle, dévoreur d’espace et d’esprit.

L’un des enjeux majeurs, aujourd’hui, est donc bien de défendre le paysage. C’est sur ce terrain que se mène notamment le véritable combat pour une autre culture, pour un autre rapport au monde.

Paysages de France a prouvé quelle pouvait être la force des "faibles" : aujourd’hui, certains, qui se croyaient intouchables, l’ont compris à leurs dépens. À tous ceux qui partagent nos idées d’en tirer la leçon. » P.-J. D.

http://www.20minutes.fr/culture/1445375-20140918-jack-lang-beaute-patrimoine-defiguree-panneaux-publicitaires-abusifs
https://www.actualitte.com/les-maisons/patrimoine-voyons-nous-encore-cette-laideur-qui-nous-entoure-jack-lang-52386.htm