Accueil du sitebannière
Accueil
La force de Paysages de France, c'est vous ! Votre adhésion, c'est le moteur de l'action...

Loi bafouée, environnement saccagé : panneaux recouverts à Nevers pour un dernier avertissement avant la saisine de la justice

Comme cela avait été annoncé dans un communiqué de presse diffusé le 25 juin 2015 http://paysagesdefrance.org/spip.php?rubrique124, des militants de Paysages de France ont donc conduit, cette fois-ci à Nevers et à Varennes-Vauzelles (Nièvre), une nouvelle opération « Pas de pub, des arbres ! ».

Une honte pour les maires des communes concernées et pour la France

JPEG - 251 ko
VIOLATION DU CODE DE L’ENVIRONNEMENT : JCDECAUX ENCORE !

L’objectif de cette action était triple. Il s’agissait tout à la fois de dénoncer :

  •  « l’abomination » (Michel Serres, de l’Académie française) de ces entrées de ville "à la française", jalonnées de « coups de poing atroces » (idem), qui sont une honte pour les maires des communes concernées et une honte pour la France ;
  •  les responsables de cette situation ;
  •  la complicité de fait de maires et de préfets qui ne font rien même lorsque le code de l’environnement est bafoué, et, c’est un comble, même lorsqu’ils sont officiellement saisis de cas d’infraction.

    Dernier appel avant saisine de la justice

    Il s’agissait donc aussi de lancer un nouvel appel aux responsables de la situation de non-droit qui prévaut notamment à Varennes-Vauzelles. Si ces derniers devaient s’obstiner à ne pas mettre en œuvre les dispositions du code de l’environnement (article L. 581-27) pour faire supprimer les panneaux publicitaires en infraction, Paysages de France n’aurait d’autre choix que de saisir la justice. Dans cette hypothèse, cette dernière aura à apprécier le comportement de personnes qui, bien que chargées du respect des réglementations dans leur commune ou leur département, laissent sciemment des afficheurs la bafouer.

    JPEG - 230.9 ko
    L’afficheur agresseur vient d’arracher l’une des bâches...

    Violence contre des miltants

    L’opération qui, comme d’habitude se déroulait le plus sereinement du monde et avec les encouragements de nombre de passants, a été troublé par l’intervention brutale de l’un des afficheurs en cause, accompagné de plusieurs personnes particulièrement agressives.

    Insultes, menaces, bousculade ont donc marqué un moment cette opération jusqu’à ce qu’un assaillant arrache la bâche qui venait d’être installée sur l’un des panneaux.

    Face à ce déferlement de violence, les militants ont préféré calmer le jeu et déplacer leur bâche, tandis que la gendarmerie, bientôt arrivée sur les lieux, réussissait à convaincre l’afficheur d’interrompre ses provocations.