Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / S'informer / La pollution visuelle de nos paysages: une fatalité ?

La pollution visuelle de nos paysages: une fatalité ?

29.09.2017

Le paysage fait partie de notre patrimoine naturel et culturel. Il constitue un héritage précieux à transmettre aux générations futures. Trop souvent, la négligence, l’égoïsme ou la cupidité le détruisent. Chaque jour, c’est l’agression : béton, panneaux publicitaires et enseignes géantes, pylônes, déchets... Pour le présent et le futur, réagir est indispensable.

La pollution visuelle est l’ensemble des dégradations visuelles infligées aux paysages (naturels ou artificiels), de la bouteille en plastique gisant le long d’un sentier au pylône de téléphonie mobile ou éoliennes sur la crête d’une colline.

Si les décharges sauvages ont vu leur nombre diminuer notablement avec la mise en place d’une réglementation stricte, beaucoup d’autres sources de pollution subsistent ou se développent.

Les grandes infrastructures (autoroutes, lignes ferroviaires, lignes à haute tension, éoliennes…) portent une atteinte majeure au paysage, malgré les nouvelles contraintes d’insertion paysagère ; le coût permettant d’atténuer l’impact visuel est également un obstacle de taille (tunnels, passages souterrains, enfouissement). Pour les éoliennes, de par leur nature, il n’existe pas d’alternative réelle pour limiter la pollution visuelle, hormis la remise en cause complète de ce type d’infracstructure.

L’affichage publicitaire est soumis à moins de contraintes que les infrastructures citées précédemment. Les ravages occasionnés sur les paysages sont considérables, certains lieux étant touchés prioritairement : entrées de ville, routes à grande circulation, lieux passagers en ville...

Philippe VAL, dans son livre "Allez-y vous n’en reviendrez pas" s’attaque aux entrées de ville défigurées par l’affichage publicitaire. Les phrases qui suivent peuvent s’appliquer à toutes les formes de pollution visuelle qu’il nous faut combattre impérativement :
"La résistance s’organise. On dira que c’est une lutte futile. Non. La laideur, c’est le décor de la barbarie. La laideur anesthésie l’intelligence, étouffe insidieusement la joie de vivre, pourrit lentement nos facultés d’émerveillement, nous transforme en carpettes intellectuelles, en mous du bulbe, en grignoteurs de Tranxène."

Mais que fait Paysages de France ?

Si lors de sa création, l’association s’est attaquée à toutes les formes de pollution visuelle, elle a malheureusement été amenée progressivement à concentrer son action sur l’affichage publicitaire illégal.

Une réglementation de plus en plus complexe, de nombreux obstacles (lobby des afficheurs très efficace, élus souvent passifs, préfets « aux abonnés absents » et parfois même complices), des moyens limités (le travail de l’association est mené uniquement par des bénévoles) et une exigence d’efficacité  : toutes ces raisons nous ont conduit à délaisser les autres domaines d’action.