Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / France Bleu : Saint-Étienne Métropole réfléchit à son futur R.L.P.I

France Bleu : Saint-Étienne Métropole réfléchit à son futur R.L.P.I

01.04.2018

Un article de France Bleu Saint-Etienne qui permet de prendre la mesure des enjeux liés à la révision des RLPi des métropoles françaises, complété par une interview du porte-parole de Paysages de France.

Dimanche 1 avril 2018 à 19:01
Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le terme de R.L.P.I peut paraitre un peu compliqué, mais il recouvre une réalité assez simple pour limiter les effets visuels de la publicité sur le territoire

Des panneaux qui envahissent de plus en plus l'espace urbain © Radio France - Yves Renaud

Les panneaux publicitaires, les enseignes, et même les annonces de manifestations temporaires au bord des routes ont fini par envahir notre champ visuel de façon très insidieuse, et on n'y fait même plus attention, tellement ils sont rentrés dans notre quotidien.

On peut parler de "pollution visuelle" tellement ces panneaux se sont multipliés au fil des années

Il est peut être temps de mettre fin à cette relative anarchie et ce sera l'objet de ce "Règlement Local de Publicité intercommunal"  

Des panneaux de plus en plus lumineux © Radio France - Yves Renaud

Toutes les Métropoles françaises vont devoir se conformer à cette nouvelle règlementation, et faire la chasse aux panneaux de pub disgracieux.

Le processus est censé être bouclé pour le mois de juillet 2020.

En attendant, à Saint- Étienne, on a donc entamé l’inventaire des panneaux ou enseignes, qui fleurissent un peu partout sur le territoire et qui ne sont d ailleurs pas toujours conformes à la réglementation en vigueur. A l’échelle de la Métropole stéphanoise, ça peut vite ressembler à un casse-tête chinois. Entre la zone protégée du Parc Du Pilat déjà fortement réglementée, les secteurs au potentiel patrimonial comme Saint Galmier, le site Le Corbusier de Firminy ou la vallée de la Loire, et les nombreuses zones d’activité, il y a autant de situations particulières à prendre en compte pour que cette publicité ne défigure pas les paysages . 

Trop de panneaux de publicité ? © Radio France - Yves Renaud

La Métropole devra décider ensuite de ses niveaux de protection début 2019, consulter les associations de consommateurs et finalement adopter son R L P I fin 2019.

Les associations comme Paysage de France qui font démonter les panneaux les plus envahissant partout dans le pays rappellent qu'elles seront très attentives aux contenus de ces plans.

Rappelant au passage que les métropoles tirent aussi un revenu des publicités qui sont apposées sur leurs territoires sous forme d une taxe

L'association Paysage de France basée à Grenoble fait partie des associations agréées pour donner leur avis sur les niveaux d'implantation de la publicité dans les territoires et sur un plan comme le RPLI de Saint-Étienne elle possède aujourd’hui un regard très technique sur ce qui peut ou non se faire dans domaine L'espoir évidement c'est d'arriver à faire diminuer le nombre de publicités, de faire disparaitre les pubs illégales, mais aussi d'éviter l'escalade vers les panneaux numériques de plus en plus envahissants. Pierre Jean Delahousse est le porte-parole de l'association Paysages de France, il connait bien la situation stéphanoise.


Interview de Pierre-Jean Delahousse, porte parole de Paysages de France