Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Prix de la France moche : le palmarès 2021

Prix de la France moche : le palmarès 2021

29.10.2021

Communiqué de Paysages de France,
Association agréée dans le cadre national au titre du Code de l'environnement,
indépendante des pouvoirs économique et politique 

Contact : contact@paysagesdefrance.org - 06 60 72 46 70 - 06 37 19 44 69

(⇒ Accès aux articles, reportages, vidéos sur les Prix de la France moche : la revue de presse, c'est ici ! )

 

Cette année encore, le choix a été difficile pour Paysages de France afin de départager les photos envoyées par ses adhérents. 
 
Mais quatre communes ont su se distinguer, chacune dans sa catégorie. Nous pouvons donc sans plus attendre dévoiler le palmarès des Prix de la France moche 2021. Gageons que ces communes, bien que non candidates, sauront apprécier cette reconnaissance de leur action sans faille pour la sauvegarde et l’amélioration des paysages ! 

Le palmarès 2021 : 

► Catégorie « Tombé dans le panneau » : 

Migné-Auxances (Vienne)

Le jury des Villes et Villages fleuris n’a accordé qu’une pauvre fleur à Migné-Auxances. Cette commune près de Poitiers méritait pourtant d’obtenir, pour son fleurissement publicitaire, les cinq fleurs d’un label qui n’en compte que quatre. 

 

► Catégorie « Campagne » publicitaire : 

Montalieu-Vercieu (Isère) 

« A Montalieu, mets ta pub où tu veux ! »
 
Dommage cependant d’avoir laissé une face vierge bien tristounette sur l'un des panneaux, pourtant bien placé sur le trottoir. 

 

► Catégorie « Mise en valeur du patrimoine » : 

Dambach-la-Ville (Bas-Rhin) 

Bravo à Dambach-la-Ville qui a compris comment valoriser son patrimoine historique avec son entrée de ville début XXIe, style « France moche ». Tous nos encouragements, car un effort sera encore nécessaire pour rivaliser avec les entrées de grandes villes.

 

► Catégorie « Publicité sans modération » :

Prix attribué conjointement à la commune du Havre (Seine-Maritime) et au publicitaire JCDecaux 

Associés aux publicitaires, les lobbys de l’alcool ont fait sauter le bouchon de la loi Evin. Le Havre, patrimoine mondial de l’UNESCO, tenait à s’associer sans modération à cette noble cause qui permet aux médecins, à la police et à la justice de ne pas avoir à craindre le manque de travail. 

Les maires de ces quatre communes ont été félicités pour l'obtention de leur prix, tout en leur signalant qu'ils avaient les moyens de combattre cette invasion publicitaire à fort impact sur les paysages du quotidien : en instaurant ou modifiant un règlement local de publicité, ou en demandant aux préfets d’intervenir pour des publicités en infraction.  

Il est temps, pour de nombreux élus, d’ouvrir les yeux : veulent-ils être les complices d’une France défigurée, comme le dénonçait déjà cette émission de télé dans les années 70 ? Pensent-ils réellement apporter une touche de modernité au territoire qu’ils gèrent en laissant s’installer toutes sortes de dispositifs publicitaires jusque sur les trottoirs ? La moindre des choses serait de demander leur avis à leurs administrés ! 
 
Il est peu probable que des communes se portent spontanément candidates pour les prix de l’année prochaine. Mais pas d’inquiétude, les adhérents de Paysages de France sont déjà sur la brèche pour dénicher les lauréats 2022 !

En savoir plus : 

Migné-Auxances (86) :    le diplôme     la photo originale

Montalieu-Vercieu (38) :    le diplôme     la photo originale

Dambach-la-Ville (67) :     le diplôme     la photo originale

Le Havre (76) :    le diplôme     la photo originale