Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / La Réunion ravagée par un cyclone... publicitaire

La Réunion ravagée par un cyclone... publicitaire

11.10.2021

Communiqué de Paysages de France

 

Contact : 06 93 46 84 38

 

L'île de La Réunion fait actuellement l'objet de très nombreux relevés d'infractions de la part d'adhérents locaux de Paysages de France, excédés par l'omniprésence d'enseignes et panneaux publicitaires illégaux.

Des afficheurs sans foi ni loi profitent de la pauvreté endémique pour installer en totale violation du Code de l'environnement des panneaux dépassant souvent les 12 m² (surface maximale autorisée), sans tenir compte de la règle de densité, trop proches des propriétés voisines ou carrément hors agglomération. Ces panneaux constituent sans doute une source de revenus pour certains habitants, mais comment peut-on accepter de polluer ainsi l'environnement et le cadre de vie de tous les Réunionnais pour résoudre ce problème de pauvreté ? 

Quant à eux, les enseignistes installent très fréquemment des enseignes sur toiture sans respecter l'obligation des lettres découpées.

Ainsi, les communes de Saint-Louis, Saint-Leu et Saint-Paul ont fait l'objet de relevés totalisant 165 publicités et 78 enseignes installés en violation du Code de l'environnement.

La réponse du préfet de La Réunion ne laisse malheureusement pas augurer un rétablissement rapide de la situation de droit dans l'île, celui-ci se contentant d'informer l'association que "Des courriers de rappel de la règlementation [seraient] prochainement transmis à l'ensemble des commerces listés dans les fiches de [notre] courrier", semblant ainsi s'affranchir des dispositions autrement plus contraignantes de l'article L581-27 du Code de l'environnement :

"Dès la constatation d'une publicité, d'une enseigne ou d'une préenseigne irrégulière [...], l'autorité compétente en matière de police prend un arrêté ordonnant, dans les cinq jours, soit la suppression, soit la mise en conformité avec ces dispositions, des publicités, enseignes ou préenseignes en cause, ainsi que, le cas échéant, la remise en état des lieux.

Cet arrêté est notifié à la personne qui a apposé, fait apposer ou maintenu après mise en demeure la publicité, l'enseigne ou la préenseigne irrégulière."

 

Ci-dessous, quelques exemples de publicités pour l'alcool, la malbouffe et les automobiles...


Saint-Gilles : infraction à la règle de densité

 


Saint-Gilles : panneau installé trop près de la propriété voisine

 


Saint-Leu : infraction à la règle de densité

 


Saint-Louis : panneaux hors agglomération

 


Saint-Paul : enseignes dépassant du mur qui les supporte

 

Saint-Paul : dépassement de la surface maximale autorisée