Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / RLPi Grand Lyon : conférence de presse 9 juin 9 h

RLPi Grand Lyon : conférence de presse 9 juin 9 h

05.06.2021

- Communiqué -

Contact Paysages de France : 06 82 76 55 84 / contact@paysagesdefrance.org

Les associations environnementales exigent un règlement de publicité exemplaire sur la métropole de Lyon

Conférence de presse des associations :
9 juin à 9 heures
AlernatiBar, 126 montée de la Grande-Côte - 69001 LYON

Mercredi 9 juin 2021 à 10 h la Métropole de Lyon organise une réunion de concertation avec des associations et des afficheurs concernant le Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) en cours d’élaboration. En cette occasion, 7 associations prendront la parole pour rappeler à la Métropole les enjeux environnementaux et démocratiques que soulève ce RLPi et l’importance du rayonnement national qu’auront ses prises de position. Pour elles, pas question de laisser les lobbies publicitaires faire pression contre la volonté des citoyens qui veulent aller vers une diminution de la pression publicitaire dans l’espace public.

Le RLP de la Métropole de Lyon serait une grande occasion de voir, enfin, en France, une institution publique transformer en action concrète et ambitieuse la prise de conscience des problèmes structurels et profonds que pose l’industrie publicitaire face aux défis environnementaux, climatiques et sociaux. Les débats de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) ont permis de rappeler le rôle moteur de la publicité dans la surconsommation et donc dans le réchauffement climatique. La Métropole doit restreindre drastiquement la place de la publicité dans l’espace public. Cela empêchera le déploiement de dispositifs polluants, notamment numériques, et réduira l’emprise quotidienne de multiples messages en contradiction avec les comportements amenant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela permettra de diminuer les impacts sur la biodiversité mais aussi sur la santé humaine.

La prise de décision attendue de la part de la Métropole intervient quelques semaines après l’échec des débats de la loi Climat & Résilience à l’Assemblée Nationale, sous la pression des lobbies divers, y compris publicitaires. Le chantage à l’emploi soulevé à tout va et sans fondement par le secteur et le ton alarmiste employé sur les nombreux canaux auxquels il a accès ne doivent pas décourager nos représentants locaux et nationaux. Les mesures de réduction forte de la publicité et d’interdiction de certains contenus et supports sont plébiscitées par la population (sondage sur proposition CCC, enquête PLV-UCIL). Nos associations souhaitent rappeler ces attentes citoyennes. Il est vital de revenir à des décisions politiques qui soient guidées par l’intérêt général et non pas dictées par les intérêts particuliers d’acteurs économiques puissants et polluants, particulièrement ceux du secteur publicitaire.

Face aux renoncements d’Emmanuel Macron en matière de protection de l’environnement, il revient aux collectivités locales d’agir à leur échelle, avec force et détermination. La Métropole de Lyon, deuxième collectivité de France, a le pouvoir et la responsabilité d’inspirer d’autres territoires, demain. A l’inverse, un règlement de publicité peu ambitieux cédant aux pressions des lobbies d’afficheurs serait très préjudiciable par le message transmis aux autres territoires et villes de France. L’exécutif métropolitain récemment élu se doit d’aller au bout de ses engagements de campagne : réduction substantielle de la présence publicitaire, interdiction des dispositifs numériques et des bâches publicitaires, entre autres mesures…


Nos associations s’adressent à Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon et Philippe Guelpa-Bonaro, vice-président Climat, Energie et Réduction de la publicité, pour aboutir à un règlement de publicité vraiment ambitieux qui réduise drastiquement la pression publicitaire dans l’espace public. Ce règlement doit:

  • interdire tout support particulièrement agressif et polluant, notamment les écrans publicitaires numériques ;
  • réduire la densité publicitaire et la taille des panneaux à 2m² maximum ;
  • bannir bien évidemment les bâches publicitaires qui sont des publicités géantes ;
  • faire baisser strictement la pollution lumineuse générée par la publicité et les enseignes ;
  • appliquer en premier lieu les efforts de réduction à la publicité sur mobilier urbain ;

 

Liste des associations signataires :

Plein La Vue
Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.)
Amis de la Terre France
Paysages de France
Alternatiba-ANV Rhône
France Nature Environnement Rhône
Sites et Monuments.