Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Le lobby des restaurateurs repart à l'attaque. Paysages de France riposte !

Le lobby des restaurateurs repart à l'attaque. Paysages de France riposte !

04.07.2020

Depuis 2 ans, l'UMIH mène une campagne de lobbying effrenée en vue de faire tomber l'interdiction des préeenseignes pour les restaurants. Malgré les efforts du député Ramos, fervent défenseur des arguments mesongers invoqués par l'UMIH (par exemple une baisse du chiffre d'affaires de 40 % en moyenne !), les textes successifs présentés à l'Assemblées n'ont pas été suivis d'effet.

Faisant feu de tout bois, l'UMIH utilise maintenant la crise sanitaire pour revenir à l'attaque. S'il est vrai que le secteur de la restauration a été particulièrement touché, qui peut croire qu'en polluant les paysages ruraux avec des préenseignes, les consommateurs fréquenteront en plus grand nombre ces établissements ? Qui peut croire que les grandes surfaces avec leurs cafétérias et les chaînes de restauration rapide ne vont pas s'engouffrer dans cette brèche pour inonder les territoires ruraux de leurs panneaux ?

A défaut de pouvoir modifier la loi, l'UMIH demande donc aux préfets "de réimplanter les pré-enseignes dérogatoires et de poursuivre une politique de tolérance à l'égard des pré-enseignes qui demeurent aujourd'hui, [..] le temps qu'une signalétique homogène notamment via la signalisation d'information locale (SIL) soit mise en oeuvre sur la France entière."

Ainsi l'UMIH demande tout simplement aux préfets d'enfreindre la loi, et pour les professionnnels en infraction de ne pas les poursuivre ! Tout cela dans l'attente de la mise en place d'une SIL, solution préconisée il y a 10 ans pour remplacer les préenseignes devenues non dérogatoires.

Alors que l'expérience en cours dans le Loiret permettrait, par la mise en place d'une SIL adaptée aux véhicules circulant hors agglomération, de résoudre très simplement ce manque de visibilité. Expérience qui a obtenu l'assentiment du représentant local de l'UMIH !

Paysages de France se devait de réagir et c'est par un courrier aux 101 préfets de France que nous avons présenté nos arguments visant à maintenir les acquis du Grenelle de l'environnement, tout en proposant des mesures réalistes visant à soutenir ce secteur économique.

En savoir plus : 

Lettre de Paysages de France aux préfets