Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Tours Métropole : des candidats qui s’engagent… la tête dans le sable

Tours Métropole : des candidats qui s’engagent… la tête dans le sable

10.03.2020

Communiqué de presse

Contact : Paysages de France 06 51 47 89 51

Le projet de règlement local de publicité de Tours Métropole ayant été reporté afin de laisser aux nouveaux élus la possibilité d’amender voire de modifier radicalement le projet actuel, on pouvait s’attendre à ce que la place de la publicité sur le territoire métropolitain soit questionnée à l’occasion des municipales.

Une proposition d’engagement en sept points

Le collectif d’associations menant une réflexion sur le sujet (Aquavit, Paysages de France, Résistance à l’agression publicitaire, ainsi que Sites et Monuments) a donc adressé à chaque liste un engagement concernant les mesures les plus nuisibles pour l’environnement des habitants de l’unité urbaine de Tours :
- interdiction des panneaux publicitaires numériques
- interdiction des enseignes numériques
- interdiction de la publicité numérique sur le mobilier urbain
- limitation de la surface des panneaux publicitaires à 4 m²
- extinction des dispositifs lumineux de 21 h à 7 h
- suppression de la publicité sur le mobilier urbain d’information
- limitation de la publicité sur les abris voyageurs.

Face à l’urgence écologique, les prochains élus doivent s’engager dans une vraie démarche de transition

Ces mesures réalistes et de bon sens pourraient être décidées au travers du prochain règlement de publicité, et si certaines listes ont pris conscience de la nécessité impérieuse de limiter la place de la publicité dans la ville et de stopper le gaspillage énergétique, il faut reconnaître que la plupart ont préféré éluder la question.
L’action de sensibilisation menée en janvier (consistant à recouvrir une publicité sur mobilier urbain au centre de Tours par des bulletins de vote vert ou rouge pour approuver ou non la publicité numérique sur ces panneaux) avait pourtant montré un très fort rejet de la population envers ces « télévisions géantes » installées sur les trottoirs.
La pétition en ligne contre les écrans numériques sur le territoire métropolitain a déjà recueilli plus de 1 000 signatures.
Enfin, l’appel de 160 personnalités contre les écrans numériques publicitaires (67 députés dont Philippe Chalumeau député d’Indre-et-Loire, 70 chercheurs et 25 représentants d’associations ) doit inciter les futurs élus à faire preuve de courage face à cette déferlante annoncée et à dire stop à cette forme de publicité particulièrement intrusive.

Ciné-débat "La pub dans la ville : quels enjeux ?"

Pour prolonger la réflexion et permettre à chacun d’appréhender un sujet complexe mais vital pour la transition écologique à mener, Résistance à l'Agression Publicitaire - Tours et Paysages de France proposent une soirée ciné-débat le vendredi 13 mars, à 19h, à « l'Etape 84 » au 84 avenue de Grammont à Tours.
Diffusion de courts-métrages et du documentaire « Pub & cité : Quand la pub achète nos villes », de Viviane de Laveleye et Xavier Ziomek, Belgique, 2017, (26min).
Seront présentés les enjeux du Règlement Local de Publicité intercommunal en cours de révision au sein de la métropole.
Entrée libre et gratuite. Consommation sur place souhaitable.

En savoir plus :

Questionnaire proposé
Listes ayant répondu (ou non)
Pétition en ligne contre les écrans numériques à Tours