Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Le président de Grenoble-Alpes-Métropole reçoit Paysages de France

Le président de Grenoble-Alpes-Métropole reçoit Paysages de France

06.01.2020

Communique des associations Paysages de France et Sites & Monuments (SPPEF)

 

Contact : 06 82 76 55 84

Projet de RLPi : Le président de Grenoble-Alpes-Métropole reçoit Paysages de France mardi 7 janvier à 9 heures

Les associations dénoncent « une logique qui tourne le dos à la transition écologique »

(Conférence de presse à l'issue de la réunion)

Paysages de France – qui sera également reçue lundi 13 janvier à 10 h par Yann Mongaburu, président du syndicat mixte des transports en commun (SMTC) – attend toujours la réponse d’Éric Piolle

Dans un long communiqué diffusé le 29 novembre 2019, les associations Paysages de France et Sites & Monuments avaient dénoncé avec force un projet de futur règlement local de publicité intercommunal (RLPi) qui « sur de nombreux points tourn[ait] le dos à tout ce qu'il faut faire en la matière, y compris au regard de l'urgence écologique ». Elles signalaient qu’aucune réponse n’avait été apportée par Christophe Ferrari à la demande du président de Paysages de France qu’il reçoive l’association.

Était notamment pointée du doigt l'invraisemblable contradiction entre le discours de la métropole sur la transition écologique et les mesures envisagées.

Un projet aux conséquences environnementales et politiques d’autant plus aberrantes et même scandaleuses qu'il deviendrait alors – avec ce retournement sans précédent et s’il devait prospérer en l’état – une formidable publicité en faveur des afficheurs et de leur "numéro 1" en particulier.

Car tout le monde comprendrait dès lors, que « même à "Grenoble" » on pourrait installer par centaines des publicités, qui plus est lumineuses, jusque sur les voies publiques de « la » ville en transition ! Et donc de faire notamment des trottoirs de Grenoble-Alpes-Métropole des "moteurs" de la surconsommation, l'une des causes majeures de la destruction de la planète. Cela pour une ville candidate au titre de Capitale verte européenne !

 Et tout cela au moment même où la jeunesse défile pour le climat et demande aux politiques d’en finir avec le double langage.

Pas question donc de se faire "balader" !

La réunion qui aura lieu mardi matin sera donc décisive. Et donc pas question pour les associations que l’on tourne autour du pot : elles attendent des réponses concrètes et claires.

Le président de Paysages de France a été, en effet, parfaitement clair sur ce point dans le message adressé le 12 décembre 2019 à la « Métro » à la suite de cette proposition de rendez-vous :

« Nous avons bien noté la date ainsi que l'heure du rendez-vous avec monsieur Christophe Ferrari. 

Je souhaiterais au demeurant, afin que cette réunion permette à tous de gagner du temps et d'avancer de façon concrète sur ce dossier, que des propositions précises, notamment concernant les points – à commencer par les plus cruciaux – sur lesquels nos associations ont estimé indispensable d'alerter monsieur le président Christophe Ferrari, puissent nous être faites dès ce jour-là. »

Bilan des décisions à l’issue de la réunion

 Un premier bilan de cette réunion sera donc communiqué dès la fin de cette dernière et dans la journée.