Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Vote annoncé du projet de RLPI : une catastrophe et un grave discrédit pour la métropole de Lille

Vote annoncé du projet de RLPI : une catastrophe et un grave discrédit pour la métropole de Lille

12.12.2019

Communique des associations Paysages de France et Sites & Monuments (SPPEF)

Contacts :

Hauts-de-France : 06 70 63 37 48
National : 06 82 76 55 84

Le vote en l'état du projet de règlement local de publicité (RLPI) de la MEL serait une catastrophe et discréditerait gravement la métropole

Le projet de RLP qui va être soumis aujourd'hui au vote du conseil de la MEL tourne le dos à tout ce qu'il convient de faire au regard de l'urgence climatique et de la qualité de vie des populations. Il est donc essentiel que ce projet, fortement influencé par l'intervenant extérieur missionné par la métropole soit rejeté, cela dans l'attente d'une remise à plat tenant enfin compte des enjeux cruciaux de notre temps.

Jusqu'à présent, les responsables du projet sont restés totalement sourds aux appels qui ont été lancés.

C'est donc une logique archaïque et obsolète qui a prévalu, celle "imposée" de fait par les circonstances, autrement dit par l'absence de tout débat de fond sur les enjeux en cause.

Résultat : alors que tout doit être fait désormais pour que la mise en place d'un RLP(i) permette de réduire drastiquement les très graves nuisances environnementales, mais aussi sociétales et sanitaires qu'engendre la publicité extérieure, le projet de RLPI de la MEL dans sa version actuelle ne fait que conforter une situation d'autant plus scandaleuse qu'elle est organisée, planifiée et déployée sur un très vaste territoire.

Les élues et élus de la métropole ne peuvent à l'évidence se faire les complices d'un tel projet et donc de décisions prises en dépit du bon sens et du devoir d'exemplarité que se doivent de donner les collectivités à leurs administrés.

Les associations Paysages de France et Sites & Monuments lancent donc à nouveau leur appel solennel aux élues et élus pour que cette machine infernale soit arrêtée avant qu'il ne soit trop tard et que les mesures appropriées pour redresser la situation soient enfin prises.