Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Paysages de France reçue par Catherine Gouhier, vice-présidente de Le Mans-Métropole

Paysages de France reçue par Catherine Gouhier, vice-présidente de Le Mans-Métropole

17.03.2019

Comme la plupart des intercommunalités de France, les 19 communes composant Le Mans-Métropole se sont engagées, depuis avril 2016, dans l’élaboration du futur règlement de publicité intercommunal (RLPi).

Le numérique, omniprésent au Mans, va-t-il pouvoir continuer à détruire l’environnement ?

Paysages de France, qui avait expressément demandé à être consultée et s’inquiétait du manque d’ambition et du flou des orientations et mesures envisagées, a donc sollicité une rencontre avec l’élue chargée du projet.

 Trois membres de l’association, dont un administrateur qui s’était déplacé pour la circonstance, ont donc été longuement reçus, jeudi 14 mars 2019, par Catherine Gouhier, vice-présidente, et Élisabeth Nabat, du service urbanisme.

Que veut Le Mans : des arbres ou des coups de poing dans la figure ?

La situation sur le terrain est en effet loin d’être brillante, non seulement parce que –comme trop souvent en France – des pans entiers du paysage des périphéries urbaines notamment sont transformés en véritables cloaques visuels, mais parce que l’implantation, déjà massive, de publicités numériques nécessite que les mesures appropriées soient prises au plus vite.

En effet, quel responsable peut prétendre s’engager dans une démarche telle que la transition écologique si cette même personne prend, dans le même temps, des mesures qui iraient très exactement à l’encontre de ce que l’urgence écologique demande ? 

Le Mans : en infraction depuis le 13 juillet 2015. Mais toujours là.

Certains élus, maires et présidents d’intercommunalité n’hésitent pas, aujourd’hui encore, à se contredire au point d’autoriser l’installation sans compter de publicités lumineuses, y compris de grand format, et, c’est un comble, jusque sur les voies publiques, lesquelles relèvent pourtant directement de leur responsabilité.

 Or, sur ce plan, le projet de RLPi de Le Mans-Métropole reste encore pour le moins ambigu.

 Au point que la possibilité d’autoriser sur les trottoirs des publicités d’une surface 4 fois plus grande que le maximum admis par le RLP de Paris n’est pas encore écartée ! 

Le Mans métropole : le Code de l’environnement violé « à grande échelle »

C’est donc, au-delà des nombreuses questions techniques abordées au cours de ce rendez-vous très riche, un véritable appel à la raison et au devoir d’exemplarité que les représentants de l’association ont souhaité lancer à Catherine Gouhier, et, travers elle, à tous les élus de la métropole à commencer par son président Stéphane LE FOLL.

 D’ici quelques semaines des arbirtrages auront lieu.

 Une étape décisive qui permettra d’évaluer au plus juste l’engagement (ou non) de cette grande agglomération française (qui rêve d’une reconnaissance UNESCO) en faveur de la transition écologique et de la qualité de vie des habitants. 

Le Mans : 4 X 4 sur 4 X 3 : halte là ?

 

Projet de RLPi : en finir avec les cloaques ?

 

Enseigne scellée au sol détournée à des fins publicitaires

 

Le Mans, panneaux Decaux ou patrimoine UNESCO (candidature) : il faut choisir

 

Le Mans Métropole : ouf, enfin la campagne, on respire…

 

Le Mans Métropole : sous le joug de JCDecaux

 

Le Mans Métropole : et en plus, en infraction…

 

Le Mans Métropole : et en plus, en infraction…