Accueil du sitebannière
AccueilL’associationPublications, outils, supports pour les particulierssemestriel Action Paysage
n° 033 : "Grenelle de l’affichage" : le paysage en otage !
mardi 23 février 2010

Editorial

« Grenelle de l’affichage » : le paysage en otage !

Qui décide vraiment en matière législative ? Les parlementaires et le gouvernement issu des élections ? Les choses ne sont pas toujours aussi simples. Car, pas plus que les ministres, les élus ne peuvent tout savoir. Ni tout faire. Ils sont obligés de se reposer sur des experts et des techniciens, qui ne sont pas toujours « patentés ». Et sur des fonctionnaires, qui sont parfois « débordés » ou dépassés, voire les alliés objectifs des afficheurs. Il faut aussi compter avec ces officines qui ne cessent de hanter les couloirs où se décident vraiment les choses. Ces groupes de pression qui font le siège des institutions, du Palais-Bourbon au moindre canton ; qui visitent à l’envi parlementaires et fonctionnaires. Le résultat, parfois ? Vous pouvez le deviner. L’exemple du « Grenelle de l’affichage » est à ce titre édifiant. Ministres (ils sont deux à l’Écologie) et parlementaires, dans leur majorité, sont parfaitement conscients de « l’effet dévastateur des panneaux publicitaires ». Souvent même, ils parlent ouvertement, et sincèrement de cette « lèpre » qui s’attaque au visage de la France. Et la dénoncent. Pourtant, les textes que, finalement, ils pourraient définitivement voter demain, ce ne sont pas les leurs ! Et ce n’est pas non plus ce que, au fond d’eux-mêmes, il souhaitent vraiment ! Car l’essentiel des propositions faites dans le cadre du « Grenelle de l’affichage » – c’est-à dire de ne rien faire ou d’aggraver encore les choses – est dans les tuyaux de tel « service » du ministère, depuis des années ! Une chose est sûre, un responsable de l’affichage publicitaire au ministère a confirmé très récemment qu’aucune des propositions susceptibles de faire avancer les choses n’était à l’ordre du jour ! Qui va vraiment décider ? Les parlementaires et le gouvernement issu des élections ? Ou bien une poignée d’individus et d’afficheurs qui, c’est clair désormais, n’ont d’autre but que de saboter le « Grenelle de l’affichage » et dont le projet était déjà ficelé voici des années ?
P.J.D.

Documents joints à cet article :