Paysages de France

Paysages de France
Le paysage, ça vous regarde !

Accueil / Actualités / Révision du règlement de publicité de Paris : Paysages de France écrit à Anne Hidalgo

Révision du règlement de publicité de Paris : Paysages de France écrit à Anne Hidalgo

19.01.2018

Communiqué de Paysages de France
Association agréée dans le cadre national​
paysagesdefrance.org

Contact Paysages de France : 06 82 76 55 84

La révision du règlement local de publicité de Paris a été prescrite par la délibération 2017 DU 244 du Conseil de Paris en date des 20, 21 et 22 novembre 2017.

C’est pourquoi, dès le 27 novembre 2017, l’association Paysages de France, a demandé à être consultée en application des dispositions de l’article L132-12 du code de l’urbanisme en vertu duquel « sont consultées à leur demande (…) les associations de protection de l’environnement agréées mentionnées à l’article L. 141-1 du code de l’environnement ».

Par ailleurs, eu égard aux enjeux, et particulièrement à celui que représentent les nuisances engendrées par les écrans numériques, promus notamment avec force par l’afficheur JCDecaux, Paysages de France a tenu, par un courrier en date du 8 janvier 2018, à alerter Anne Hidalgo afin qu’elle ne cède pas aux pressions exercées par certains qui n’ont d’autre but que de faire de la capitale leur « vitrine », autrement dit d’utiliser Paris pour faire, au niveau national et international, la publicité de procédés incompatibles avec le minimum requis en matière de respect de l’environnement.

L’association demande donc à la maire de mettre un frein au « harcèlement continuel jusque sur les trottoirs de nos villes » que représente la présence de milliers de publicités sur les voies publiques de la capitale, et d’empêcher à tout le moins que certains groupes de pression publicitaires fassent prévaloir leurs intérêts sur l’intérêt général en imposant aux Parisiens et à leurs hôtes des dispositifs aux effets bien plus ravageurs que ne les sont les dispositifs actuellement autorisés.

En savoir plus : lettre à Anne Hidalgo